Grit Groupe de Recherche sur l'Image et le Texte
1, place Blaise Pascal - B-1348 Louvain-la-Neuve (Belgique) - tél. +32 (0)10 47 49 24 - fax +32 (0)10 47 25 79 - grit@rom.ucl.ac.be

RÉFÉRENCE
MARLET Pierre et TILLEUIL Jean-Louis, « L’image et le texte à l’école. Le témoignage d’un enseignant et auteur de bande dessinée. Interview d’Antonio Cossu », dans TILLEUIL Jean-Louis (sous la dir. de), Théories et lectures de la relation image-texte, Cortil-Wodon, E.M.E., 2005, p. 201-231 (coll. « [TEXTE-IMAGE] »).

Jean-Louis Tilleuil
Jean-Louis Tilleuil est professeur à la Faculté de philosophie, arts et lettres (UCL). Ses enseignements et ses recherches portent sur l’étude sociocritique des productions littéraires et sur la (...) Plus...

Pierre Marlet
Membre fondateur du GRIT, Pierre Marlet oriente ses recherches sur la relation image-texte dans la bande dessinée. Romaniste de formation (U.C.L.), il a complété son parcours par des études en (...) Plus...

Antonio Cossu
Après des études supérieures menées dans l’Atelier R de Claude Renard, Antonio Cossu a entamé une carrière d’auteur de bande dessinée qui lui a donné l’occasion de travailler pour les éditions (...) Plus...

article

[conclusion]

L’image et le texte à l’école. Le témoignage d’un enseignant et auteur de bande dessinée
Interview d’Antonio Cossu

P
OUR conclure notre entretien, nous aurions encore une question à vous poser : quelle est votre expérience à vous du récit qui repose sur la combinaison du texte et de l’image ?

Je prendrai comme référence pour répondre à cette question l’album que je suis occupé à dessiner sur un scénario de Rodophe. L’histoire raconte la rencontre d’une jeune femme de trente ans avec un jeune homme de quinze (illustration 10). L’accent est placé avant tout sur la psychologie des échanges que suppose une telle rencontre. Pour satisfaire cette exigence, j’ai dû amener mon dessin à exprimer davantage de réalisme et faire ainsi passer les sentiments amoureux qui s’installent entre eux. Avec le dessin que j’ai l’habitude de pratiquer, plutôt caricatural, on n’y aurait pas cru. Cette expérience m’a donc permis de progresser dans mes possibilités d’expression graphique, mais le bénéfice n’est pas que graphique ; il est aussi narratif : je me sens désormais capable d’aborder des histoires que j’aurais écartées avant cette expérience.

Cela illustre ce qui a été dit à propos du dessin qui se plie à la narration...

En effet. L’évidence est encore plus forte pour moi suite à cette superbe aventure de collaboration avec Rodolphe. Ce qui est très étonnant aussi, c’est que j’ai pu constater qu’un nombre important d’étudiants qui sortaient de notre atelier B.D. de l’Académie des Beaux-Arts de Tournai se lançaient dans la réalisation de récits inti¬mes, ce qui, il faut le rappeler, est assez nouveau dans l’histoire du genre B.D. Avant le premier volume de Sambre, scénarisé par Yann sur un dessin de Yslaire (1986), il n’y avait pas grand-chose dans le genre. Pour ce qui me concerne, j’observe que je suis un peu entre deux mondes, celui du récit fantastique, tel que Paape le pratiquait déjà, et le récit plus soucieux d’introspection psychologique. Les nouvelles générations, comme celles qui se rassemblent autour de l’Association, ont ce souci de se raconter elles-mêmes. Personnellement, je trouve ça très bien...


Référence : MARLET Pierre et TILLEUIL Jean-Louis, « L’image et le texte à l’école. Le témoignage d’un enseignant et auteur de bande dessinée. Interview d’Antonio Cossu », dans TILLEUIL Jean-Louis (sous la dir. de), Théories et lectures de la relation image-texte, Cortil-Wodon, E.M.E., 2005, p. 201-231 (coll. « [TEXTE-IMAGE] »).
 
1, place Blaise Pascal - B-1348 Louvain-la-Neuve (Belgique) - tél. +32 (0)10 47 49 24 - fax +32 (0)10 47 25 79
Envoyer un mail au GRIT - Mise à jour : mercredi 16 décembre 2015