Grit Groupe de Recherche sur l'Image et le Texte
1, place Blaise Pascal - B-1348 Louvain-la-Neuve (Belgique) - tél. +32 (0)10 47 49 24 - fax +32 (0)10 47 25 79 - grit@rom.ucl.ac.be

RÉFÉRENCE

Grit
Des questions ou des suggestions relatives à nos recherches, à nos activités ou à nos publications ? Des remarques ou des conseils quant au contenu de notre site ou à sa conception ? N’hésitez pas à (...) Plus...

Edito

[jeudi 17 octobre 2013]

Colloque Bande dessinée et engagement

D
U 23 au 25 octobre, le colloque international « Bande dessinée et engagement », organisé par le Centre d’études littéraires, philologiques et textuelles (PHILIXTE-ULB) et par le Groupe de recherche sur l’image et le texte (GRIT-UCL)se tiendra à l’Université libre de Bruxelles (ULB).

Argumentaire

À peine entamée, la deuxième décennie du XXIe siècle a vu la production BD francophone porter un intérêt manifeste et renouvelé à l’actualité sociale, économique, politique, culturelle et religieuse, locale ou internationale, passée ou présente, avec le souci tout aussi explicite d’en rendre compte de manière critique. Cette pratique est largement partagée au sein du champ éditorial concerné et peut être interprétée comme un signe supplémentaire de l’accession à un stade véritablement « adulte » du mode d’expression en question. Tout comme la littérature, la bande dessinée est désormais susceptible d’évoquer n’importe quel sujet et, corollairement, de se montrer ouverte sur le monde dans sa complexité. Sans renier ses origines fictionnelles, humoristiques ou aventurières, la bande dessinée s’ouvre aussi aux autres médias, flirte avec le « nouveau » journalisme, intègre la photographie, s’empare des récits de témoignage, se veut tour à tour caricature, reportage, documentaire, pamphlet...

À toutes les époques, mais avec une variabilité inhérente aux contextes, l’écrivain s’est impliqué par ses écrits dans les débats sociétaux. C’est avec l’affaire Dreyfus et plus encore la position sartrienne maximaliste que l’on observe une focalisation et un réinvestissement tout particulier de la problématique. Mais, tant en littérature qu’en bande dessinée, l’engagement n’est pas qu’une question de contenu. Il concerne tout autant la forme de l’écrit et interroge le style, les genres et les supports. « L’écriture est un acte de solidarité historique, [....] elle est le rapport entre la création et la société, elle est le langage littéraire transformé par sa destination sociale », écrivait Roland Barthes. Faisant sienne cette citation, le présent colloque a pour ambition d’interroger les postures d’auteurs dits « engagés » et de faire le point sur une production pléthorique qui allie les genres les plus divers - des comics au BD-reportage, en passant par le feuilleton de presse ou le graphic novel - et qui affiche les styles les plus diversifiés - de la ligne claire à la ligne froide, en passant par le détournement ou le pastiche selon des rhétoriques qui empruntent à tous les arts. Les supports - albums et journaux -, labels et collections ne pouvaient échapper au questionnement, pas plus que le spectre large des thématiques envisagées et les détours esthétiques qu’empruntent les idéologies dans la littérature graphique ou les discours critiques.

Le programme complet est notamment disponible sur le site du service culturel de l’Ambassade de la République de Pologne à Bruxelles.

Référence :
 
1, place Blaise Pascal - B-1348 Louvain-la-Neuve (Belgique) - tél. +32 (0)10 47 49 24 - fax +32 (0)10 47 25 79
Envoyer un mail au GRIT - Mise à jour : mercredi 16 décembre 2015