Grit Groupe de Recherche sur l'Image et le Texte
1, place Blaise Pascal - B-1348 Louvain-la-Neuve (Belgique) - tél. +32 (0)10 47 49 24 - fax +32 (0)10 47 25 79 - grit@rom.ucl.ac.be

RÉFÉRENCE
TILLEUIL Jean-Louis, « Once Upon a Time There Was the Feminine. Critical Looks on the Text and the Image in the French Contemporary Children’s Literature [Il était une fois le féminin. Regards sur le texte et l’image dans la littérature enfantine] », dans Carnets des échanges interdépartementaux / Notebooks of the Interdepartmental Exchange U.C.L.-UMASS, n° 3, Texte, Image : croisement de langages, partages d’imaginaires / Text, Image : Crossings of Languages, Sharings of Imaginaries, Novembre/November 2001, Louvain-la-Neuve/Amherst [USA] : Département d’études romanes/Department of Comparative Literature-Department of French and Italian Studies, p. 59-88.

Jean-Louis Tilleuil
Jean-Louis Tilleuil est professeur à la Faculté de philosophie, arts et lettres (UCL). Ses enseignements et ses recherches portent sur l’étude sociocritique des productions littéraires et sur la (...) Plus...

article

[résumé français]

Once Upon a Time There Was the Feminine
Critical Looks on the Text and the Image in the French Contemporary Children’s Literature

L
’étude menée dans le cadre de ma recherche doctorale et consacrée aux imaginaires du féminin dans la B.D. francophone contemporaine avait mis au jour la persistance d’un sexisme dont la prégnance chez les jeunes était de nature à entretenir une distinction hiérarchisante et hiérarchisée dans la construction identitaire des rapports sociaux de sexe.

La présente analyse a pour objectif de vérifier, à partir d’une attention toute particulière portée aux sémantismes du texte et de l’image, ce qu’il en est de cette persistance dans une production « voisine », à savoir la littérature enfantine. La dynamique constitutive du champ de la littérature enfantine nous fournit une hypothèse de réponse : les images du féminin dans un album pour enfants ou un roman illustré feraient l’objet d’un traitement différencié selon que l’on a affaire au sous-champ de la production restreinte ou au sous-champ de la production large. À moins que le point de vue à partir duquel l’analyse éclaire ces deux sous-champs (quels imaginaires du féminin ?) ne confirme au contraire la transversalité d’une dissymétrie relationnelle masculin/féminin qui participerait à l’homogénéisation du champ de la littérature enfantine et, au-delà, du champ social tout entier.


Référence : TILLEUIL Jean-Louis, « Once Upon a Time There Was the Feminine. Critical Looks on the Text and the Image in the French Contemporary Children’s Literature [Il était une fois le féminin. Regards sur le texte et l’image dans la littérature enfantine] », dans Carnets des échanges interdépartementaux / Notebooks of the Interdepartmental Exchange U.C.L.-UMASS, n° 3, Texte, Image : croisement de langages, partages d’imaginaires / Text, Image : Crossings of Languages, Sharings of Imaginaries, Novembre/November 2001, Louvain-la-Neuve/Amherst [USA] : Département d’études romanes/Department of Comparative Literature-Department of French and Italian Studies, p. 59-88.
 
1, place Blaise Pascal - B-1348 Louvain-la-Neuve (Belgique) - tél. +32 (0)10 47 49 24 - fax +32 (0)10 47 25 79
Envoyer un mail au GRIT - Mise à jour : mercredi 16 décembre 2015