Grit Groupe de Recherche sur l'Image et le Texte
1, place Blaise Pascal - B-1348 Louvain-la-Neuve (Belgique) - tél. +32 (0)10 47 49 24 - fax +32 (0)10 47 25 79 - grit@rom.ucl.ac.be

RÉFÉRENCE
WATTHEE-DELMOTTE Myriam, « Thinking in Images/Writing in Words : the Literary Work of a Painter (The Case of Salvador Dali) [Penser par images/écrire en mots : le travail littéraire d’un peintre (le cas de Salvador Dali)] », dans Carnets des échanges interdépartementaux / Notebooks of the Interdepartmental Exchange U.C.L.-UMASS, n° 3, Texte, Image : croisement de langages, partages d’imaginaires / Text, Image : Crossings of Languages, Sharings of Imaginaries, Novembre/November 2001, Louvain-la-Neuve/Amherst [USA] : Département d’études romanes/Department of Comparative Literature-Department of French and Italian Studies, p. 89-103.

Myriam Watthee-Delmotte
Myriam Watthee-Delmotte est agrégée de l’enseignement supérieur, maître de recherches du Fonds National de la Recherche Scientifique (F.N.R.S.), et chargée de cours à l’Université catholique de (...) Plus...

article

[résumé français]

Thinking in Images/Writing in Words
The Literary Work of a Painter (The Case of Salvador Dali)

L
ES mots et les images sont deux formes d’expression qui recourent à deux paramètres différents (le temps et l’espace) et qui se prêtent à deux modalités particulières (la narration et la description). Que se passe-t-il, dès lors, lorsqu’un peintre, familier des images, devient écrivain, manipulateur de mots ? Et peut-on voir une interrelation des thèmes et des formes auxquels un artiste recourt lorsqu’il exerce simultanément sa créativité dans ces deux directions ?

L’examen des premiers textes de Salvador Dali (avant 1930) permet d’éclairer cette question. Ils montrent en effet que l’artiste, confronté au problème de l’écriture, essaye d’adapter la syntaxe de l’énoncé linguistique à celle de l’énoncé iconique qui lui est familier, c’est-à-dire qu’il est naturellement porté à utiliser les figures stylistiques de l’énumération et de la parataxe, qui lui permettent de retrouver mutatis mutandis les modes iconographiques de la juxtaposition et de l’atemporalité. De même, la répétition et les glissements sémantiques rappellent certains procédés picturaux cumulatifs dont l’artiste fait usage à cette époque pour visualiser le battement unité/multiplicité. La continuité temporelle s’exprime chez lui par l’énumération de données spatiales. Enfin, les comparaisons et les métaphores lui permettent de traduire verbalement une conception iconique du réel.

En un mot, il faut constater la « picturalité » de l’écriture dalinienne, qui laisse transparaître sa difficulté à maîtriser deux paramètres essentiels de l’art littéraire : la syntaxe et la temporalité.


Référence : WATTHEE-DELMOTTE Myriam, « Thinking in Images/Writing in Words : the Literary Work of a Painter (The Case of Salvador Dali) [Penser par images/écrire en mots : le travail littéraire d’un peintre (le cas de Salvador Dali)] », dans Carnets des échanges interdépartementaux / Notebooks of the Interdepartmental Exchange U.C.L.-UMASS, n° 3, Texte, Image : croisement de langages, partages d’imaginaires / Text, Image : Crossings of Languages, Sharings of Imaginaries, Novembre/November 2001, Louvain-la-Neuve/Amherst [USA] : Département d’études romanes/Department of Comparative Literature-Department of French and Italian Studies, p. 89-103.
 
1, place Blaise Pascal - B-1348 Louvain-la-Neuve (Belgique) - tél. +32 (0)10 47 49 24 - fax +32 (0)10 47 25 79
Envoyer un mail au GRIT - Mise à jour : mercredi 16 décembre 2015