Grit Groupe de Recherche sur l'Image et le Texte
1, place Blaise Pascal - B-1348 Louvain-la-Neuve (Belgique) - tél. +32 (0)10 47 49 24 - fax +32 (0)10 47 25 79 - grit@rom.ucl.ac.be

RÉFÉRENCE
WATTHEE-DELMOTTE Myriam, « On the Rope Tightened between Myth and Cliché : L’Eve at our Fin de Siècle by Villiers de L’Isle-Adam [Sur la corde tendue entre mythe et cliché : L’Eve fin de siècle de Villiers de l’Isle-Adam] », dans Carnets des échanges interdépartementaux / Notebooks of the Interdepartmental Exchange U.C.L.-UMASS, n° 1, Stéréotypie et images de femmes - 1 / Stereotyping of Women, Images of Women - 1, Février/February 2000, Louvain-la-Neuve/Amherst [USA], Département d’études romanes/Department of Comparative Literature-Department of French and Italian Studies, p. 48-67.

Myriam Watthee-Delmotte
Myriam Watthee-Delmotte est agrégée de l’enseignement supérieur, maître de recherches du Fonds National de la Recherche Scientifique (F.N.R.S.), et chargée de cours à l’Université catholique de (...) Plus...

article

[résumé français]

On the Rope Tightened between Myth and Cliché
L’Eve at our Fin de Siècle by Villiers de L’Isle-Adam

L’Ève future de Villiers de l’Isle-Adam, dédiée aux rêveurs, aux railleurs, relate comment Thomas Edison, puissant homme de science de l’époque positiviste, ambitionne de créer une andréide parfaite, susceptible de remplacer avantageusement Alicia, l’amante sans cervelle ni grandeur d’âme de Lord Ewald. Les protagonistes témoignent ainsi de la vision désenchantée du monde de cette fin de siècle engluée dans l’artifice, pour laquelle aucun autre avenir ne semble possible que celui de la reprise d’éléments stéréotypiques. Mais en évoquant Ève en tant que cliché, et en croyant parodier

L
A Genèse, les héros vont invoquer le pouvoir réel de l’archétype et rejouer le mythe biblique en entier, et programmer leur propre échec. Car par la création de l’andréide, ils vont passer du mode de la science qui est codifiée, et de la stéréotypie qui est affirmation communicationnelle du même, ou de la magie qui est superstition formaliste, à l’art qui, même s’il est reprise, met en jeu une différence productrice de sens. On voit alors comment l’écriture du roman rejoint elle-même ce que ce récit métaphorise de l’aventure ambiguê de la création.


Référence : WATTHEE-DELMOTTE Myriam, « On the Rope Tightened between Myth and Cliché : L’Eve at our Fin de Siècle by Villiers de L’Isle-Adam [Sur la corde tendue entre mythe et cliché : L’Eve fin de siècle de Villiers de l’Isle-Adam] », dans Carnets des échanges interdépartementaux / Notebooks of the Interdepartmental Exchange U.C.L.-UMASS, n° 1, Stéréotypie et images de femmes - 1 / Stereotyping of Women, Images of Women - 1, Février/February 2000, Louvain-la-Neuve/Amherst [USA], Département d’études romanes/Department of Comparative Literature-Department of French and Italian Studies, p. 48-67.
 
1, place Blaise Pascal - B-1348 Louvain-la-Neuve (Belgique) - tél. +32 (0)10 47 49 24 - fax +32 (0)10 47 25 79
Envoyer un mail au GRIT - Mise à jour : mercredi 16 décembre 2015