Grit Groupe de Recherche sur l'Image et le Texte
1, place Blaise Pascal - B-1348 Louvain-la-Neuve (Belgique) - tél. +32 (0)10 47 49 24 - fax +32 (0)10 47 25 79 - grit@rom.ucl.ac.be

RÉFÉRENCE
TILLEUIL Jean-Louis, VANBRABAND Catherine et MARLET Pierre, Lectures de la bande dessinée. Théorie, méthode, applications, bibliographie, Louvain-la-Neuve, Academia, 1991, 247 p.

Jean-Louis Tilleuil
Jean-Louis Tilleuil est professeur à la Faculté de philosophie, arts et lettres (UCL). Ses enseignements et ses recherches portent sur l’étude sociocritique des productions littéraires et sur la (...) Plus...

Pierre Marlet
Membre fondateur du GRIT, Pierre Marlet oriente ses recherches sur la relation image-texte dans la bande dessinée. Romaniste de formation (U.C.L.), il a complété son parcours par des études en (...) Plus...

Catherine Vanbraband
Linguiste et logopède de formation, Catherine Vanbraband mène depuis une quinzaine d’années des recherches au sein du GRIT. À côté d’articles consacrés à l’étude de la bande dessinée, elle a (...) Plus...

livre

[extrait]

Lectures de la bande dessinée
Théorie, méthode, applications, bibliographie

E
NCORE de la théorie, diront certains, car théorie rime trop souvent dans certains ouvrages avec complexité... voire avec superflu. Au point qu’on entend dire : « Bon, ça c’est pour la théorie, passons maintenant à la pratique ». Sous-entendu : « Je vous en donne parce qu’il le faut, mais rien ne remplace l’instant créateur, extatique et suffisant, de l’application... ». Pour nous, tout au contraire - et au risque de heurter les traficants de paraphrases - pas de bonne analyse sans préalable théorique. Nous voulons cependant éviter le langage sibyllin généralement utilisé dans les ouvrages scientifiques. Une gageure bien sûr puisqu’il s’agit précisément de réfléchir sur des notions scientifiques qui ont fait l’objet de très nombreux ouvrages, notions souvent peu claires pour les élèves et les étudiants... mais aussi pour bien des enseignants.

D’où la nécessité de rappeler, rassemblées en un ensemble cohérent, ces différentes notions auxquelles la bande dessinée renvoie inévitablement. Mais, à propos, la B.D., qu’est-ce que c’est ? Avant de proposer des méthodes d’analyse, il faut tout de même savoir de quoi on parle ! La B.D., c’est d’abord une histoire... [...]

Ce sont aussi des dessins et des textes. C’est encore un type de discours longtemps relégué au rang de production pour hall de gare... C’est tout cela... et c’est bien plus encore. Pour avancer dans le débat, nous entamerons notre première partie par une définition. Chacun des termes importants de cette définition fera l’objet de commentaires, parfois abondants.

Voilà qui annonce le mode d’exposition de la théorie : priorité à la déduction. Du général au particulier. Ou encore : du partagé (ce que la B.D. a en commun avec le roman, la poésie, le théâtre, le cinéma, etc.) au spécifique (ce qui est propre au 9ème art). Conséquence de la procédure : nos premières références seront empruntées à des champs théoriques (trop) peu fréquentés par la bande dessinée.

Du général au particulier. Tel sera encore le principe que retiendront notre méthode d’analyse et son application sur l’album Sambre : « Plus ne m’est rien » d’Yslaire et Balac [1] proposées dans la seconde partie.

Pour élargir l’horizon de la pratique de notre méthode, nous avons consacré notre troisème partie à l’analyse de cinq autres albums de B.D. contemporaine. Ces lectures ont été effectuées par Thérèse Belche, Isabelle Blavier, Marianne Piret, Dominique Poncelet et Nathalie Warnon, étudiantes de licence en philologie romane (U.C.L.) qui ont participé à notre séminaire de bande dessinée.

[La quatrième partie de l’ouvrage propose une bibliographie de critique B.D. portant sur les années 1980-1990.]


[1] Grenoble, Glénat, 1986.

Référence : TILLEUIL Jean-Louis, VANBRABAND Catherine et MARLET Pierre, Lectures de la bande dessinée. Théorie, méthode, applications, bibliographie, Louvain-la-Neuve, Academia, 1991, 247 p.
 
1, place Blaise Pascal - B-1348 Louvain-la-Neuve (Belgique) - tél. +32 (0)10 47 49 24 - fax +32 (0)10 47 25 79
Envoyer un mail au GRIT - Mise à jour : mercredi 16 décembre 2015